Arlette Farge et Laurent Turcot (ed.),Flagrants délits sur les Champs-Élysées, les dossiers de Police du gardien Federici (1777-1791), Paris, Mercure de France, 2008.

Federici Turcot Farge

 

En 1777, quand la promenade des Champs-Élysées devient un lieu public et que "tout Paris y est", le comte d’Angiviller, directeur des Bâtiments du Roi, décide de la doter d’un gardien, fort d’une petite troupe de quatre soldats. Il les choisit parmi des militaires sûrs, les troupes suisses, et nomme à leur tête Ferdinand de Federici, originaire des Grisons, homme dévoué, zélé, d’extraction modeste, qui va faire de cette promenade sa "chose". Chaque semaine, Federici écrit un "rapport", décrivant ses actions de police et son lien de plus en plus affectif à cet endroit entre ville et campagne, fréquenté par les aristocrates comme par les pauvres hères, lieu de jeux, de loisirs, de promenades et de parades, espace de la séduction, de la convoitise, du voyeurisme, mais aussi de l’émeute et de la violence. Les querelles, les duels à l'épée ou au pistolet, les batailles collectives, les jeux de barre interdits, les chapardages, les émeutes d’étudiants, les ventes à la sauvette, les attroupements autour des carrosses, les dragues de prostituées et les "agissements pédérastes" sont le pain quotidien de la garde des Champs-Elysées. Federici et ses hommes sont les rois du flagrants délits : ils surprennent la vie de Paris sur le vif, la ville la plus populaire comme la plus mondaine. À chaque rapport, de son écriture vive, colorée, réaliste, Federici croque des scènes qui ressemblent à des esquisses de peintre, aux zébrures de la vie quotidienne du XVIIIe siècle, nous donnant des informations à la fois banales et captivantes.

Article en ligne

Laurent Turcot, " Policer la promenade aux Champs-Élysées ", dans Entre justice et justiciables: les auxiliaires de la justice du Moyen Âge au XXe siècle, sous la direction de Claire Dolan, Québec, Presses de l'Université Laval, 2005, p. 137-156.

Dolan

 

Revue de Presse:

Le Monde, 4 avril 2008

Le Point, 14 février 2008

 

Se procurer l'ouvrage:

Amazon.fr